CÔTE EST DES ÉTATS-UNIS

Notre proposition de parcours pourrait vous donner des idées, à vous de faire le tri pour peut-être alléger votre voyage ! Car oui, pour être honnête, ce voyage nous a épuisés ! Nous avons vu mille choses, mais en rentrant nous avions besoin d’un bon repos !

MON CONSEIL D’ITINÉRAIRE

Parcours côte EST USA ou partir en voyage
  • Washington (D.C)
  • Philadelphie (Pennsylvanie)
  • New York (New York)
  • Boston (Massachusetts)
  • Plymouth, Salem et Cape Cod (Massachusetts)
  • Parc National d’Acadie (Maine)
  • Québec (Canada – voir article dédié)
  • White Mountain (New Hampshire) et Bennington (Vermont)
  • Newport (Rhode Island)

AVANT DE PARTIR

  • Pour louer une voiture : Louer une voiture aux USA, c’est très abordable ! Dans l’Est, vous ne verrez pas beaucoup plus de paysages en voiture, mais vous éviterez quelques déconvenues avec le bus. Nous avons fait les deux : de Washington à Boston, nous avons pris le bus avec Megabus (que nous vous conseillons, pensez juste à bien vous couvrir même en été car la clim’ a eu raison de nous…) puis à partir de Boston, nous avons loué une voiture avec Alamo (rien à dire également, bonne prestation !)
  • Chaque état à sa propre loi : Chaque état à ses propres lois ! Dans le Maine par exemple, vous aurez quelques difficultés à acheter de l’alcool, même en grande surface. Chaque état a également sa « devise ». Nous avons adoré les découvrir en lisant les plaques d’immatriculation des voitures.
  • VISA : Pour aller aux États-Unis, pensez bien à remplir votre de demande de visa (ESTA) qui sera ensuite valable 2 ans.

WASHINGTON (D.C)

Washington Monument USA ou partir en voyage

Washington nous a décoiffés, d’autant que nous n’avions pas bien géré notre timing, et que nous avons dû parcourir la ville en 5h, morts de fatigue ! Mais nous l’avons fait, à bout de force. C’est une ville remplie de clichée de films qu’on aime : la Maison Blanche et son quartier huppé, le Capitole, le Lincoln Mémorial, etc.

Mais c’est également une ville avec de grandes disparités, non loin des beaux quartiers se trouvent des quartiers bien plus pauvres. C’est aussi ce qu’on appelle aux USA, une « ville noire » (même si je n’aime pas dire ça), car la moitié des habitants est afro-américaine. Dans la capitale des USA, vous ne trouverez pas de quartier remplis de gratte- ciel (la hauteur de construction étant limitée par la loi).

Washington DC Plaque d'égout USA ou partir en voyage

La plupart des choses à voir à Washington ne se visitent pas vraiment. Prenez une journée pour marcher, découvrir et prendre la température des lieux les plus emblématiques. Aller voir la Maison Blanche (visible de dos coté rue, entre les barreaux de la grille et visible de face de l’autre coté). La visiter est assez compliqué puisqu’il faut faire une demande entre 6 mois et 3 semaines à l’avance et que vous autorisez une enquête sur votre personne. Aussi, actuellement les visites ne sont plus autorisées pour les touristes étrangers (même en passant par votre ambassade).

Continuez votre tour et passer devant les sublimes « maisons » qui entourent la Maison Blanche. Comptez le nombre de drapeaux américains qui flottent dans les airs ! Allez ensuite voir le Washington Memorial (Photo de l’obélisque ci-dessus). Traversez l’esplanade (le National Mall) qui mène au Capitole et faites-en le tour. Nous vous conseillons de visiter le Lincoln Memorial (photo ci-dessous) à la tombée de la nuit, quand le ciel rougît de fatigue et qu’il se reflète timidement sur l’eau. Nous étions exténués en le parcourant, mais cela reste l’un des moments les plus romantiques et les plus beaux de ma vie.

Lincoln Memorial Washington D.C USA ou partir en voyages

Sachez qu’une journée entière de fatigue peut être effacée en quelques secondes ! C’est ce qu’il m’est arrivé en observant pour la première fois de ma vie une lune rouge énorme au-dessus de la ville.

Lune rouge Washington USA ou partir en voyage

MES PETITS CONSEILS

  • Si vous arrivez à l’aéroport de Washington et que vous souhaitez prendre un taxi jusqu’à la ville, sachez qu’il vous en coutera 90 $ (78 $ + 12$  de pourboire minimum…).
  • Faites attention au quartier dans lequel vous réservez votre hôtel. Nous avons choisi un quartier modeste mais sécurisé ce qui nous a permis de voir une autre façade de Washington.
  • Pour prendre le métro, il vous faudra obligatoirement acheter une carte magnétique. Dommage car des tickets pour une journée auraient suffi (10 $ par carte avec 8 $ inclus de trajet en métro). Les USA ou comment nous obliger à consommer ce qu’on n’utilisera pas !

PHILADELPHIE (Pennsylvanie)

En partant de Washington, on nous avait dit « Philly is great! » comme si Philadelphie était une personne. Et c’est vrai que Philly est super ! C’est une ville qui a réellement deux facettes : berceau historique des États-Unis d’un côté et ville moderne de l’autre.

Vous apprécierez Philadelphie pour son authenticité et sa simplicité. Même si aux États-Unis, on n’a pas les mêmes règles d’urbanisme que nous (un building vitré derrière une église historique ne choque personne), Philadelphie est une ville modeste et pleine de richesse. L’ambiance y est douce.

Philadelphie USA voyage travel

Faites la visite de l‘Independence Hall qui est gratuite (ticket à prendre au à l’Independence Visitor Center). Vous apprendrez une belle partie de l’Histoire des États-Unis concernant les 13 colonies avec des guides dynamiques et motivés !

Sinon, un petit tour de la ville s’impose ! Appréciez les fossés architecturaux qui séparent la ville. La ville possède un sacré patrimoine historique à ne pas négliger. Ne loupez évidemment pas la Liberty Bell visible dans l’Independence Visitor Center.

IMG_9816

NEW YORK (NewYork)

« If I can make it here, I can make it anywhere ». Ai-je besoin de présenter New York ? Il s’agit en tout cas d’une ville incontournable sur votre parcours de l’Est de États-Unis.

Parmi les lieux mythiques, il y a bien sur Ground Zéro ancienne place des Twins Tower. Bien qu’attendu, on palpe ici comme un manque, un membre amputé de ville.

Ground ZERO USA NEW YORK

Central Park est bien évidemment le poumon de la ville, « the place to be« , surement d’ailleurs la meilleure expérience que j’ai retenu de la ville. Un espace mythique, certes surexploité dans les films, mais dont on comprend pourquoi en le visitant. Passez du temps, parcourez-le comme si vous étiez dans une jungle, loin de la plus grande ville du monde. C’est aussi ça la magie de New York.

Central Park NEW YORK USA

Déambulez dans les rues de New York, au grès de la circulation, des klaxons et souvent des événements de rues. New York décoiffe ! New York ne dort jamais, profitez-en pour vivre une folle escapade. C’est aussi une ville ne cesse de vous tenter … La Big Apple vous fera certainement dépenser plus d’argent que ce que vous aviez prévu.

New York NY Building

Si Times Square ne provoque pas chez vous une crise d’épilepsie, et que vous rêvez comme moi de voir une comédie musicale sur Broadway, n’hésitez pas ! Par contre, mon conseil : n’achetez pas aux vendeurs/vendeuses de rue. Rendez-vous directement dans le théâtre de la pièce qui vous intéresse. Les billets seront considérablement moins chers.
Après la pièce, faites-vous le plaisir de rentrer dans un taxi jaune jusqu’à votre hôtel, ouvrez la fenêtre … et profitez !

Passez aussi par The New York Public Library dont l’entrée est libre et gratuite. C’est un lieu beaucoup utilisé au cinéma, dernièrement dans « Le Jour d’Après ».
Si la géopolitique vous intéresse, un bref passage au bâtiment de l’ONU (Organisation des Nations unies) ne coûte rien.

Un passage au Rockefeller Center Building vous permettra une vue à couper le souffle sur la ville. Malgré le prix élevé du billet (32 $) et la file d’attente, il s’agit d’une vue unique que vous n’aurez pas l’occasion de retrouver tous les jours.

IMG_0081

Passionné par les audaces architecturales, j’ai adoré New York ! Souvent jouant avec les extrêmes, New York fait pousser des bâtiments comme des champignons de métal. Certains édifices du début du siècle côtoient ainsi des frigidaires vitrés géants.

IMG_0085

Prenez le pouls de la ville et comprenez son passé en visitant la Statue de la Liberté sur Liberty Island. Allez-y tôt pour éviter une attente trop longue. Ne passez pas à côté de la visite d’Ellis Island qui vous aidera à ressentir les émotions des immigrés qui arrivaient aux USA.

Pour finir, faites un rapide tour du monde en passant par China Town, Little Italy et Greenwich Village.

IMG_0248

Enfin, rappelez-vous que New York n’est qu’une échappée belle, une escapade folle à laquelle il faut savoir dire STOP !

NEW York NY Worker say STOP USA

MES PETITS CONSEILS

  • Comédie musicale sur Broadway : n’achetez pas aux vendeurs de rue. Rendez-vous directement dans le théâtre de la pièce qui vous intéresse. Les billets seront considérablement moins chers.
  • Aller sur le toit du Rockefeller Center et admirer « the greatest view of New York« . Malgré le prix élevé du billet (32 $) et la file d’attente, il s’agit d’une vue unique que vous n’aurez pas l’occasion de retrouver tous les jours.
  • Dormir à Jersey City vous permettra d’économiser sur le prix du logement et d’avoir une superbe vue sur New York. Pour rejoindre New York, utilisez le PATH, sorte de métro) qui vous permettra de rejoindre le cœur de New York en 15 minutes.

BOSTON (Massachusetts)

Chacun à sa raison bien personnelle de vouloir voir Boston. Certains rêvent de visiter l’université Harvard par exemple.
J’ai personnellement été attiré par le jeu vidéo « Fallout 4 » dont le scénario se déroule dans un Boston post-apocalyptique. Chacun sa culture !

Boston USA Flag american

A ce titre vous pourrez faire une visite intéressante en suivant le chemin de la liberté (Freedom Trail) visible au sol tout au long de la ville. Cette ligne rouge (visible ci-dessous) vous permettra suivre un circuit pour découvrir les principaux monuments de Boston parmi lesquels : Old North Church, Boston Common, Old State House.

IMG_0348

Ce chemin vous emmènera plus loin, hors du centre vers le USS Constitution, le plus vieux navire de guerre encore à flot dans le monde !

Boston est une ville charmante qui sait séduire par son passé et son présent. L’architecture est ici aussi très plaisante. Les vieilles maisons de briques rouges côtoient des bâtiments vitrés. C’est une ville que j’ai apprécié alors que j’étais malade et que je boitais le jour de notre visite !

Boston USA Cambridge subway

Enfin, comment venir à Boston sans déambuler dans Harvard. Située à Cambridge et accessible en métro, l’Université est étrangement ouverte à tous. Si comme moi, vous venez d’une école minable en France, c’est le moment de prendre votre revanche sur la vie et de sortir fièrement en soirée, et sans vraiment mentir, la phrase « J’ai fait Harvard ».

Black lives matter Cambridge USA Boston

PLYMOUTH, SALEM, et CAPE COD (Massachusetts)

C’est ici que notre voyage a pris un sérieux virage ! D’une affilée de grandes villes en transports en commun, nous avons loué une voiture et sommes partis à la conquête d’endroits plus reculés de l’Est des États-Unis. Ce fut un soulagement et une véritable coupure, l’impression d’avoir fait deux voyages différents.

Pourquoi aller à Plymouth ? Bonne question ! Déjà parce que quand je fais une ville européenne, j’adore faire son homonyme jumelle aux États-Unis ! Ensuite parce que Plymouth est la ville d’arrivée des premiers colons européens (« Pilgrim fathers« ) avec le MayFlower II en 1620. Une reconstitution du bateau est visible sur le quai. C’est l’occasion de se mettre à la place de ces colons, d’imaginer leurs conditions de voyage et leur arrivée sur cette terre qui fut un jour vierge.

MayFlower 2 USA Plymouth

Il s’agit d’un passage éclair, car la ville bien que charmante n’a pas d’autre grand intérêt. Cherchez le rocher prêt de la plage qui témoigne de l’arrivée des premiers colons (la date 1620 est gravée dessus).

Ensuite, direction Cape Cod pour une échappée presque exotique. Ici, les amateurs de viandent se régalent avec du homard ! Le Lobster est presque une religion là-bas. Son prix est élevé et les américains ont l’art de dénaturer les goûts en servant le homard dans un sandwich avec frites et sodas …
Ah oui, parce que tous les restaurants n’ont pas la licence pour service de l’alcool. Alors oubliez le schéma français d’un bon homard avec ses petits légumes et verre de vin blanc de qualité. Ici c’est bavoir autour du cou, marteau à la main et soda avec sa paille !
#bonjourtristesse

Cap Code USA Boston Massachusetts

Sur notre trajet nous avons cherché à visiter un phare. Après plusieurs recherches infructueuses, c’est finalement le Highland Light qui s’est mis sur notre route et nous avons passé un beau moment, au calme, en fin de journée, à admirer un paysage reposant.

Phare Cap Code USA Massachusetts

Enfin, le lendemain en direction du Nord, nous avons fait une escale à Salem. La ville joue touristiquement sur la thématique de la sorcellerie en s’appuyant sur le un procès fameux de sorcière en 1692.

Salem Boston USA Massachusetts

Passionné par l’univers du mystique, je m’attendais à ressentir quelque chose d’inquiétant et intriguant dans la ville de Salem. J’ai surtout ressentis l’impression d’être dans une ville-attraction un peu ratée car rien n’est vraiment fondé sur l’aspect historique. Nous n’avons pas fait long feu dans la ville car nous avons ressentis un profond malaise plutôt lié à la tristesse de l’endroit qu’à son passé mystique.


PARC NATIONAL D’ACADIE (Maine)

Nota Bene : plus on monte vers le nord, plus il fait froid ! Rappelez-vous-en.
Notre visite du Parc d’Acadie a été enchantée par une nuit dans une cabine au Sunset Motel. Notre hôte est une belge qui parle parfaitement français et qui saura vous donner de bons conseils si vous avez la gentillesse et de la politesse de lui demander.

Les petites cabines sont pourvues de chauffages, fort heureusement ! L’occasion de passer un moment romantique et pittoresque !

Sunset Motel ACADIA park USA

Ensuite, en route pour l’aventure. Le parc national d’Acadie est accessible en voiture, mais il faut payer un « pass » pour pouvoir se garer librement. Si vous souhaitez faire un tour en bateau ou si vous cherchez les meilleures randonnées à faire, allez directement au centre d’information.

A bien des égards, le parc sera vous impressionner. Sans chercher à tout voir, prenez simplement le temps de marcher, de profiter et de chercher les nombreux petits animaux qui se cachent un peu partout. Si vous trouvez les castors (« beavers »), prévenez-moi car mes recherches furent vaines !

Parc d'Acadie ACADIA PARK USA MAINE
Parc d'Acadie ACADIA PARK USA MAINE

QUÉBEC (Canada)

Et oui, folie des grandeurs de notre voyage, nous sommes passés par la ville de Québec. Le passage de la frontière était à l’image des clichés douaniers américains …

Nous avons vu lors de ce trajet les plus beaux paysages de notre voyage (notamment du côté américain). L’automne qui tombe sur la forêt lui donne des couleurs magnifiques.


Welcome Fall automne vermont maine USA

L’article sur Québec est disponible en cliquant ici !


WHITE MOUNTAIN (New Hampshire) ET BENNINGTON (Vermont)

Le New Hampshire et le Vermont sont des états tellement accueillants qu’ils souhaitent même la bienvenue à l’automne. En effet, beaucoup de panneaux à l’entrée des villages titrent « Welcome fall » et la citrouille est alors à l’honneur.

Automne USA Welcome fall feuille foret
Citrouille halloween automne potiron pumkins orange

Difficile de résumer ces deux états en quelques villages, mais le New Hampshire et le Vermont semblent respirer la tranquillité, la nature et le repos. Une grande bouffée d’air dans ce voyage, quand on pense qu’on était à New York quelques jours avant.

La petite spécialité de ces états, ce sont ces petits ponts couverts souvent de couleur rouge. Nous nous sommes amusés à les trouver et à les examiner, parfois même à les comparer.
Ma plus grosse déception reste de n’avoir pas réussi à bien les photographier !

Pont Suspendu USA New Hampshire red bridge

NEWPORT (Rhode Island)

Il pleuvait en ce dernier jour, comme si le Rhode Island pleurait notre départ ! En grand fan de Gatsby le Magnifique, l’endroit me faisait rêver d’avance ! L’endroit abrite en effet les plus belles « Mansions » construites au début du siècle par de (très) riches américains.

Notre choix s’est porté sur la visite de la mansion « The Breakers » qui appartenait à la famille Vanderbilt. La visite avec audioguide permet de prendre conscience de l’abondante richesse de ces familles notamment dans la finesse et la rareté de chaque matériau utilisé pour cette vaste demeure.

The Breakers Rhode Island USA mansions

Par beau temps, on doit pouvoir faire bien plus à Newport. C’est donc une ville que je vous conseille d’explorer et de parcourir à la recherche des plus belles maisons que vous ne pourrez jamais vous payer !


Cet article touche à sa fin. Si vous avez des questions / des commentaires, n’hésitez pas à les poser ici. J’essayerai d’y répondre rapidement !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.