La Guadeloupe

Quand j’ai annoncé que je partais en Guadeloupe, je me suis confronté à 2 sortes de réactions : ceux qui me disaient « Ahhh la Guadeloupe, tu vas adorer » et ceux qui me disaient « Ah oui … d’accord », sous-entendant que la destination était un peu facile.

J’avoue qu’avant d’y avoir mis les pieds, je ne savais pas laquelle de ces réactions était la plus justifiée.

Mais après l’avoir fait, et l’avoir vraiment fait (j’entends par là, sans être coincé dans un club à danser dans la piscine en buvant un Ti-Punch), je peux vous dire que la seconde réaction est celle de ceux qui ne sont jamais allés en Guadeloupe et qui, par méconnaissance, rangent ce territoire exceptionnel dans la catégorie des « vacances en kit » (bande de nazes !)

La Guadeloupe est une île, même deux îles, incroyables. S’il fallait les définir brièvement mots, je dirais que Grande Terre est composée de plages paradisiaques et de falaises tandis Basse-Terre est plus sauvage, composée de montagnes, de son volcan et d’une végétations luxuriante.

vector-compass-illustrationUn peu de géographie ?
Et si on commençait par resituer la Guadeloupe dans les Antilles …

 

sans titre

Mais regardez-moi cette magnifique carte digne d’un graphiste senior … Bref, c’est toujours bien de resituer le contexte d’une destination. La Guadeloupe est située au Nord de la Martinique, de laquelle elle est séparée par la Dominique (à ne pas confondre avec la République dominicaine).

colonial-ship-free-vector-[converti]Un peu d’histoire ? Oui mais juste un doigt alors !
En langue caraïbes, la Guadeloupe est appelée « Karukéra » (qui veut dire « île aux belles eaux »). C’est le nom donné à Basse-Terre à l’époque par les Amérindiens, avant l’arrivée de Christophe Colomb en 1493 qui nommera l’île « Notre-Dame de Guadalupe » en hommage à la vierge protectrice des navigateurs.

Voilà, je ne peux pas faire pour court. Pour le reste, je vous laisser faire vos recherches sur notre meilleur ami du web … Wikipédia !


Mon conseil d’itinéraire :

Ce voyage a été un peu différent des autres puisque nous sommes partis à 4 avec des amis et avons réservés 2 AirBnb : un sur Grande Terre et un sur Petite Terre.

Du coup, je ne vous propose pas d’itinéraire précis comme d’habitude mais plutôt ma sélection de spots incontournables à voir sur les 2 territoires.

sans-titre---1

cropped-viyage_voyage__blog-ngNos petits conseils de voyage AVANT DE PARTIR :
  • Préparez votre équipements : plus que jamais, vous aurez besoin d’équipements pour faire des randonnées. Le moindre petit chemin pour voir une cascade peut nécessiter ce genre d’équipement tant la Guadeloupe est une terre sauvage. Tous les articles ci-dessous sont disponibles chez Décathlon. Vous en trouverez même un sur place à Point-à-Pitre si besoin.Un K-way ou coupe-vent (pour l’ascension de la Soufrière notamment)
    • De bonnes chaussures de rando (indispensables … vraiment indispensables !)
    • Des chaussures de mer (aquashoes) sinon il vous sera compliqué de nager dans la mer
    • Un masque de Snorkeling (Subea) ou autre masque + tuba
    • Le must serait aussi d’avoir un sac à dos étanche pour les excursions en mer

 

  • Choisissez un logements central : nous avons testé pour la première fois AirBnb (ouais, QUE maintenant) et c’était super. Je vous conseille donc 2 AirBnb de rêve.
    Le premier en Grande Terre, à Saint-Anne : L’orchidée bleue, tenue par Rémi et Sandrine.
    Le second en Basse-Terre, La Villa Totobois, tenue par par Joëlle et Erwan.

 

  • Choisissez la bonne période : sachez que la saison sèche en Guadeloupe se situe entre janvier et juin (mais qu’elle peut se décaler et ne commencer qu’en février selon les saisons) et que la saison humide se situe entre juillet et décembre. Les mois de février, mars et avril me semble donc le plus judicieux.

 

  • Prenez le temps de visiter les 2 territoires : il serait dommage de ne découvrir qu’un seul des deux territoires qu’offre la Guadeloupe. Si vous en avez la possibilité, faites comme nous : prenez 2 semaines avec un logement en Grande Terre la première semaine et un logement en Basse-Terre la seconde semaine.

 

  • Louez une voiture : la voiture me semble indispensable pour visiter l’ensemble de la Guadeloupe et de s’arrêter au grès de ses envies. Nous sommes passé par RentaCar mais avons été assez déçus (voiture de mauvaise qualité et frais de ménages de 50 € facturés alors que la voiture était dans un état tout à fait correct).
  • Choisissez une bonne compagnie aérienne : ne faites pas l’erreur que nous avons fait de prendre XL Airways ! Les prix ne sont pas chers mais il n’y a pas d’écran individuel (je répète il n’y a PAS d’écran individuel) et on est vraiment très très mal assis. Préférez une compagnie comme Corsair ou Air France.

 

  • Adaptez votre comportement :en Guadeloupe, oubliez le stress de la métropole et soyez patients. Plus vous serez souriants et patients, et moins vous aurez à attendre ! Aussi, pour rappel,  la Guadeloupe est un territoire français et à ce titre on ne parle pas de la métropole en disant « La France ».

Grande Terre

Bienvenue en Grande Terre ! Si la Guadeloupe forme un magnifique Papillon, sachez que ses deux ailes, ses deux îles, sont complètement différentes l’une de l’autre. Grande Terre est assez plate et est composée de falaises et de plages. C’est la partie la plus « calme » de la Guadeloupe en terme de climat et de relief. Ce n’est cependant pas la moins intéressante, il y a beaucoup de choses à faire ici ! Et c’est partie pour un petit top 5 !

 

1. Monter en haut de la Pointe des Châteaux

Comment visiter grande Terre sans passer par cette falaise incontournable ? C’est le premier endroit qu’a découvert Christophe Colombe en arrivant en Guadeloupe en 1793. Observer ces rochers incroyables balayés par les vents vous en donne des frisons ! On se gare à quelques mètres sur le bord de la route et on peut observer l’endroit depuis la côte où bien y monter (cela n’est pas du tout difficile et prend 10-15 minutes).

img_0091

Une fois la haut, on reste scotchés devant la puissance de mer nature ! Comme souvent en Guadeloupe, ça m’a fait penser à Pirates des Caraïbes avec des petites grottes en bas, fouettées par les vagues puissantes !

img_0127img_0131

On nous a conseillé d’y aller au lever du soleil mais étant donné qu’il se lève à 6h30 du matin et qu’il faut y être vers 6h pour admirer le spectacle… nous n’avons pas eu le courage. Peut être serez vous plus téméraires que nous ?

Sur le chemin de retour (ou bien à l’aller) pensez à vous arrêter à la « douche ». Il s’agit d une petite falaise au bord d’une plage où la mer vient s’écraser et ainsi arroser en hauteur les petites curieux ! Un bel endroit à visiter.on se gare également sur le bord de route et 9n y accède en 2 minutes par un petit chemin à travers les bosquets.

img_0066img_0045

 

2. Voir un coucher de soleil sur la plage de Bois Jolan

Nous on a choisi le 31 décembre au soir pour aller sur cette plage et je pense qu’on s’en souviendra toute notre vie. Vers 17h45 quand le soleil se couche, la plage et ses palmiers de rêves offrent un spectacle incroyable à ceux qui aimerait en profiter.

img_0173

La plage est aussi une bonne plage pour se baigner en journée. Il s’agit sans doute de la plus belle plage de Grande terre, mais encore une fois tout dépend de vos critères !

img_0225

 

3. Manger des acras sur le Marché nocturne de Sainte-Anne

img_5746Si vous voulez découvrir des spécialités locales, le marché de Sainte-Anne est l’endroit idéal ! vous le trouverez tous les jeudis de 17h à 20h à côté du stade. Sur place on peut découvrir les mets les plus locaux’ notamment des acras de morues, du jus de cannes’ ou bien des tourments d.Amour ! l’ambiance vaut vraiment le détour n’hésitez donc pas à y faire un tour.

Pour terminer cette belle et chaude soirée nous vous conseillons mille fois le restaurant « Koté Sud » à Saint Anne (non loin de la plage de la caravelle. Les tarifs sont un peu plus élevés que dans un restaurant traditionnel mais la qualité est vraiment au rendez-vous ! Si vous avez la chance de rencontrer Naidi au service, alors votre soirée sera idyllique !

img_0563

4. Faire une randonnée jusqu’au trou du Souffleur

On peut faire pas mal de randonnée en Guadeloupe que ce soit en Grande Terre comme en petite Terre. Pour ces randonnées encore une fois, nous vous conseillons d’être bien équipés (chaussures de randonnée, kayak, bouteilles d’eau et crémé solaire). L’un des chemins de randonnée les plus sympas que nous ayons fait en Grande Terre, c’est celui qui vous mènera au Trou du Souffleur. La marche de 3 heures aller-retour longe les côtes et vous dévoile des paysages à couper le souffle. Encore une fois, on est complètement dans l’univers de Pirates des Caraïbes !

randonneur-heureux-voyager-autour-du-monde_23-2147556103Comme pour toute randonnée, évitez les grandes chaleurs là commençant le plus tôt possible.
Au bout du chemin (ou presque car la randonnée continue dans les terres ensuite si vous le souhaitez – nous’ nous avons fait demi tour ici) vous trouverez la pointe du souffleur. Il s.agit de rochers dans laquelle la mer s’engouffre et d’où émane un bruit semblable à celui d’un monstre marin (ou d’un dinosaure !). Si votre condition physique le permet’ n’hésitez pas à descendre pour voir de plus prêt cet incroyable machinerie naturelle ! Nous avons longtemps hésité à descendre car le chemin ne nous paraissait pas très secure mais nous ne l’avons vraiment pas regretté !

IMG_0465.JPG

En repartant en voiture arrêtez vous à la pointe de la grande Vigie pour admirer la côte depuis les hauteurs (il ne s’agit pas du tout d’une randonnée, seulement d’un point de vue).

img_5713Le bon plan pour déjeuner :

Si l’heure du déjeuner sonne à ce moment là nous vous conseillons de manger « Au coin des bons amis » un magnifique petit restaurant avec les pieds dans le sable, un restaurant vraiment local au bord de la plage à 10 minutes de route de La pointe de la grande vigie.

 

 

5. Nager avec les tortues dans la réserve naturelle de Petite Terre

Je vous ai réservé le meilleur pour la fin ! Il s’agit de l’excursion de nos vacances ! Celle à ne manquer sous aucun prétexte ! Du coup, notre conseil, c’est de la réserver en avance (des votre arrivée ou avant de partir).

img_5555

Petite Terre est une réserve naturelle. Seul un nombre limité de personnes peut venir passer la journée sur place afin de préserver la faune locale. Sur place, on débarque dans un eau absolument transparente (sac à dos sur la tête) et on peut vraiment nager avec des tortues ! C’est un endroit vraiment incroyable, une île isolée et un peu perdue au bout du monde ou l’on peut reprendre conscience avec la beauté de ce monde.

Sur place on peut voir des raies des tortues, des poulpes, des requins citrons et même des iguanes (12 000 iguanes vivent sur l’île !).

Pour y aller nous sommes passés par ICI GO qui nous a mis en contact avec Rudy et son bateau No Limit. L’excursion coûte 95€ par personne mais vaut vraiment le coup ! Si Rudy n’est pas particulièrement dans l’affect, c’est un marin sérieux et rassurant qui a le sens des priorités.

Le midi, Rudy vous préparera un repas local accompagné des alcools typiques sur une petite table en bois les pieds dans le sable. Un moment mémorable, qu’on ne vit pas tous les jours !

idea-[converti]Speedboat ou catamaran ? la traversée en speedboat est amusante mais un peu virulente. Vous serez trempés de la tête aux pieds mais votre sac à dos pourra être protégé dans un compartiment étanche. Si vous avez des problèmes de dos ou une condition physique fragile, préférez une traversée en catamaran !


Basse Terre

Et maintenant, bienvenue sur Basse Terre ! Une terre sauvage et tropicale, comme j’en a rarement vu ! On m’en avait parlé avant mon départ mais je n’avais pas réalisé à quel point c’était vrai. Ici, les nuages se bloquent dans les hauteurs du volcan et déversent parfois une pluie tropicale et soudaine sur une végétation riche et luxuriante. J’ai eu un petit coup de cœur pour Basse Terre car les paysages sont vraiment variés et inscrits les à admirer. Aussi, il y a mille choses à faire ici… mais pour être plus concis, je ne vais m’attarder que sur les 5 choses que j’ai préféré !

1. Monter au sommet du volcan de la Soufrière

Comment visiter une île sans faire l’ascension de son volcan ? Cela me parait assez indispensable, à condition toujours d’avoir une bonne condition physique. Cette grimpette vous prendra 1h45 aller et 1h45 retour, et demandera encore une fois de bonnes chaussures de randonnée, de l’eau (1,5 litres par personne) et surtout …. un K-way ! Et ouais, j’aurai aimé en avoir un étant donné le climat qu’on a rencontré au sommet !
Prenez des vents puissants qui vous fouettent le visage, rajoutez-y une pluie en crachin et une pincée d’émanations de souffre et vous aurez la recette de notre expérience !

img_0501

Je vous donne envie là ? Rassurez-vous je pense que ces conditions climatiques ne sont pas sont systématiques. Pour savoir quel jour faire cette ascension, vérifier la météo sur le site www.meteofrance.gp

Ne prévoyez pas une « pause » une fois arrivée tout en haut car les vents sont puissants et se poser, même quelques minutes, est difficile. Et ne faites pas non plus cette pause à proximité des émanations de souffre … (je le précise hein, mais ces émanations ne sont pas bonnes pour votre santé).


randonneur-heureux-voyager-autour-du-monde_23-2147556103Conseils d’un apprenti randonneur (heureux) : d’une manière générale, pour vos randonnées, n’oubliez pas d’alléger vos sacs avant votre départ. Prenez le strict minimum : assez d’eau (1 litre par personne), de la crème solaire, des médicaments, une casquette, et un téléphone portable bien chargé.
Sur place, n’hésitez pas à saluer les randonneurs que vous croisez, c’est toujours plus sympa !

 

2. Piloter son propre zodiac dans la Grand Cul-de-sac Marin

En voilà une excursion originale ! La compagnie Bleu Blanc Vert vous propose une promenade dans le Grand cul-de-sac marin à la découverte de la faune et de la flore à bord de Zodiac que l’on conduit soi-même ! Vincent, votre super guide vous donne rendez-vous à 8h ou à 13h pour le suivre à bord de votre Zodiac et vous expliquer tout ce qu’il faut savoir sur cet endroit pendant 4h.

img_0811

Au menu, visite d’une forêt de mangrove, Snorkeling dans les eaux turquoises perdues au milieu de nulle part et petit planteur sur un îlet blanc absolument paradisiaque.

La visite se fait avec 5 petits Zodiac maximum que chacun conduit soi même. Un vrai petit bonheur de pouvoir prendre en main son petit navire tout en suivant un guide qui s’y connaît vraiment. L’excursion coûte 36 € par personne (à payer en cash) et vaut vraiment le détour.

Free-Creator-Vector.jpgLE PETIT HIC : le petit hic de cette excursion c’est qu’on est 4 par bateau. Pour nous c’était juste parfait car nous voyagions avec des amis, mais si vous êtes 2 vous devrez partager votre Zodiac avec 2 autres personnes. En terme de pollution, nous nous sommes renseignés : ces Zodiac utilisent déjà des moteurs 2 fois moins polluant que ceux utilisés l’an passé. Quant à la puissance du moteur, Il serait pour l’instant impossible de faire l’excursion en bateaux à moteur électrique.

 

3. Manger un VRAI poulet Boucané

On vous en parlera souvent en Guadeloupe LA spécialité à déguster, c’est le poulet boucané, un poulet cuit à la canne… honnêtement un pur délice ! C’est vrai que le poulet fait généralement l’unanimité, mais accompagné de ses frites maison, on mettrait presque d’accord le peuple français tout entier (et oui, votez Paul On The Road Président !!).

vector_chef

Du coup, voici la bonne adresse pour manger un poulet boucané authentique. Le nom du restaurant sera facile à retenir : Le Boukané. Situé à Sainte-Rose (non loin de l’excursion en Zodiac dans le grand cul de sac marin) ce petit restaurant sans prétention ouvert uniquement le midi ne propose qu’un seul et unique plat : le Poulet boucané et ses frites maison à 7,5 €. Outre quelques touristes bien renseignés comme vous, le restaurant est majoritairement fréquenté par des locaux. On va commander au guichet et on s’asseoir sur les grandes tables à partager.

D’autres envie de restaurants ?
Voici ceux que nous vous conseillons en Basse-Terre :

  • Le Mabouya (anciennement Les Vins de la Réserve). Situé à Bouillante, non loin de la plage de Malendure. Une affaire récemment reprise, et bien reprise. On y a mangé 2 fois tellement c’était bon et tellement le personnel était accueillant !
  • Le Mambo situé à Pointe-noire, un restaurant vraiment locale ou l’on peut déguster des spécialités locales servis avec une gentillesse extrême ! Le meilleur planteur que j’ai jamais bu en Guadeloupe !

img_0907

 

4. Découvrir le jardin botanique et le parc des Mamelles

Les randonnées c’est bien sympa, mais souvent on ne sait pas bien ce qu’on voit. La solution pour bien comprendre la faune et la flore de la Guadeloupe, c’est de visiter deux parcs complémentaires qui vous feront découvrir tout ce que vous devez savoir sur l’environnement du territoire.

Le jardin botanique (16 € l’entrée) situé à Deshaies vous propose une promenade enchanteresse d’une heure et demi à travers les jardins riches en diversité qui s’étendent sur 7 hectares ! Pour l’anecdote, le jardin était avant la propriété de Coluche !

La flore des Antilles est alors mise à l’honneur pendant tout le parcours, c’est l’occasion de remettre un nom sur ce que l’on voit tous les jours sans pouvoir le nommer. La belle surprise, ce sont les Loriquets multicolores que l’on peut approcher ainsi que les magnifiques perroquets Ara bleus. Si vous êtes attentifs, vous aurez l’occasion de voir de furtifs colibris !

img_0658

img_0759

Le parc des Mamelles (14,5 € l’entrée) viendra compléter votre expérience en vous offrant un panorama de la faune locale sur 4 hectares de forêt tropicale ! C’est la première fois que je vois un zoo dans lequel les animaux aussi peu enfermés, de quoi donner des idées à nos parcs de métropole…

Aussi, je réponds d’ores et déjà aux détracteurs de zoo, le parc est membre de l’EAZA et est à ce titre, très engagé dans la protection et conservation d’espèces animales rares ou menacées. Présentez-vous au « repas des félins » à midi pour écouter les histoires des animaux recueillis pas le parc du personnel vétérinaire. Ça nous a mis des étoiles dans les yeux, comme une envie de quitter nos jobs de bureaux pour s’engager dans la protection des animaux !

Le plus impression reste l’ambiance de jungle tropicale qui vous entoure. Mention spéciale au parcours de ponts suspendu qui dure 30 minutes (non obligatoire). Un vrai plus qui permet d’observer la faune et la flore de haut !

img_0892

img_0890

5. Partir à la découvertes des Saintes

Finissez en beauté et partez visiter les Saintes pour une journée ou pour quelques jours. De notre coté, nous avons fait le choix d’y passer la journée seulement mais j’imagine qu’y passer une nuit peut avoir un certain charme.

img_0980

En partant depuis la ville de Trois-Rivières, vous pouvez prendre un aller-retour avec l’agence « Beatrix » (17 € au lieu de 22 € si vous réserver en avance). Le trajet dure environ 30-40 minutes (et non 15 contrairement à ce qui est annoncé) pour rejoindre Terre-de-Haut.

A votre arrivée, plusieurs options s’offrent à vous : arpenter l’île à pied, louer des vélos ou louer une voiturette électrique. Nous sommes passé par l’agence Savana car le coût pour la journée n’était que de 70 € (contre 80 € chez la concurrence). Bon, le seul soucis, c’est que la batterie de la voiturette était vraiment mauvaise … et qu’une ceinture ne fonctionnait pas. Mais je ne saurai vous conseiller la concurrence pour autant, ne l’ayant pas testée. Par contre, louer une voiturette s’est avéré vraiment très utile ! L’île est grande et nous n’avions qu’une seule journée sur place !

img_1073

 

idea-[converti]Mon conseil de parcours : quand vous arrivez, filez directement au Fort Napoléon. Vous aurez 1 € de réduction si vous présentez le guide du routard. Testez les gâteaux locaux « Tourments d’Amour » fabriqués maison par le personnel du fort, qui sont les meilleurs qu’on ait goutté ! Puis engagez vous dans la visite de ce bâtiment. Quand la cloche sonne, je vous conseille de participer à la visite collective et gratuite : un véritable show local qui vous apprendra énormément de chose sur la vie aux Saintes et sur l’Histoire de cette terre. Un véritable petit voyage exotique que je vous recommande !

 

img_0988

Ensuite, visitez encore l’île en descendant vers la Petite Hanse et en profitant de l’ambiance locale. Le midi, vous pouvez déjeuner au « 1Tibodoudou » (uniquement si vous réservez à l’avance). Le restaurant est bon, plutôt raffiné (mais le goût est moins exceptionnel qu’il n’y parait). Par contre, le cadre est idyllique, vous pourrez manger les pieds dans le sable …

Profitez ensuite de l’après-midi pour découvrir la petite plage du Pain de Sucre et peut-être faire du snorkeling !

 



cropped-viyage_voyage__blog-ngSi vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires, j’y répondrai rapidement.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Je voulais te dire bravo pour ton blog qui a une esthétique colorée très sympa. Et puis il y a le contenu de tes voyages qui est très intéressant, bien présenté. Longue vie à ton blog 🙂

    J'aime

    1. Oh merci, ton commentaire m’encourage à continuer !! Je vais regarder ton blog aussi !

      Aimé par 1 personne

Répondre à paulontheroadblog Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.