Le Danemark et la Suède

Je vais commencer par répondre à la question que tout le monde se pose : POURQUOI ?

Pour répondre franchement, nous avions commencé par envisager la Croatie, mais après quelques recherches, nous nous sommes rendu compte que la Croatie au mois d’août, c’était la folie ! Et que toutes les petites destinations européennes ensoleillées allaient nous noyer dans une foule que nous préférons éviter à tout prix.

Alors, toujours à l’affût d’une idée de voyage « disruptive » (oui ce mot est très tendance en ce moment), nous avons opté pour un road trip au Danemark et en Suède, loin des foules.

Pourquoi y aller en été ? Je déteste personnellement le froid et je n’envisage pas d’affronter les terribles températures qui y règnent à cette période, ni le peu d’ensoleillement (le soleil se couche à 15h30 en hiver à Copenhague et 14h30 à Stockholm).

Un peu de géographie ?
Si resituer ces 2 pays peut paraître basique, il est intéressant de faire un petit focus sur le territoire en lui-même et sur les pays frontaliers.

Le Danemark (ou Royaume de Danemark) à pour voisins l’Allemagne, la Norvège (dont elle est séparé par la Mer du Nord) et la Suède, qui elle-même est voisine de la Finlande et de la Norvège.

Le détroit de l’Øresund fait office de frontière naturelle entre les deux pays, avec un superbe pont construit en 2000. Le Royaume du Danemark comprend également les îles Féroé et le Groenland.


Mon conseil d’itinéraire :

Je vous propose un itinéraire en 11 jours, mais si vous avez plus de temps, vous pouvez aussi choisir de remonter un peu au Nord de la Suède vers la Laponie et explorer d’avantage ce territoire. Vous pouvez aussi choisir d’inverser le sens du parcours (bien que terminer notre voyage sur l’île d’Öland fut une belle récompense) ou même choisir d’atterrir à Stockholm et de commencer votre périple d’ici.


Cliquez directement sur l’une des puces ci-dessous pour lire le passage concerné



Avant de partir :

  • Prévoyez un certain budget : on a beau être en Europe, les prix au Danemark sont particulièrement élevés. Pas aussi élevés qu’en Norvège certes, mais tout de même. Nous mangions en moyenne pour 30 € par personne dans des restaurants locaux et censés être abordables. En Suède, ça s’arrange avec des plats à 15 € par personne. Pas besoin de prévoir un budget pour les pourboires car le service n’est pas dans la culture scandinave : on va souvent chercher soi-même son plat et remplir son verre d’eau.

  • Choisissez la bonne saison : comme dit précédemment, je vous conseille l’été car l’hiver est très froid et la nuit tombe très tôt (15h environ). L’été permet d’avoir un meilleur ensoleillement et des meilleures températures (même s’il faut faire une croix sur les aurores boréales).

  • Adaptez-vous à la météo : il peut faire 26 degrés comme 19 degrés en été ! Un peu comme chez nous, mais la tendance tournera autour de 22 degrés généralement. On s’habitue assez vite, et il peut faire chaud quand le soleil pointe le bout de son nez. Pour la pluie, nous avons opté pour une doudoune d’été et assez légère de chez Uniqlo

  • Attention à la luminosité dans votre chambre : Prévoyez des cache-yeux pour la nuit car, dans l’optique de capter toute la lumière, les scandinaves n’ont souvent aucun volet ni aucun rideau !

  • Louez une bonne voiture : non que le territoire soit très pentu (surtout au Danemark) mais nous avons obtenu une super voiture en louant un véhicule chez Avis Budget pour seulement 30 € par jour. Un Volkswagen T-roc, sans doute la meilleure voiture de location que nous ayons jamais obtenue, avec absolument tous les équipements.

Le Danemark

Le territoire du Danemark se caractérise par un relief très plat (le point culminant est à 172 mètres !), et les ancêtres des danois sont les « Danes » (Danemark veut d’ailleurs dire « La marche des Danes »). C’est aussi la terre de naissance de Hans Christian Andersen, auteur, entre autres de la petite sirène.

1. Découvrir le charme de Copenhague

J’ai beaucoup apprécié la ville de Copenhague. C’est une ville pleine de charme et d’authenticité, avec une architecture très colorée. S’il fallait faire un match-up de deux villes pour la décrire, je dirais que c’est un mélange d’Amsterdam et de Prague !
Nous avons passés 2 jours dans la ville, mais un 3ème jour pourrait être le bienvenu pour prendre un peu plus son temps.

Le port de Nyhavn (photos ci-dessous) est particulièrement charmant ! Il correspond sans doute à la carte postale idéale de la ville, le genre d’endroit qu’on voit toujours passer sur Instagram ! C’est l’endroit idéal pour se promener en journée ou même sortir le soir boire un verre (méfiance tout de même sur la qualité des restaurants qui sont assez touristiques).

A quelques rues du port de Nyhavn, je vous conseille le Mormors Cafe pour un petit sandwich pas cher, délicieux, le tout dans une ambiance bien kitsch très assumée !

Prenez le temps d’aller voir la statue de la Petite Sirène, très célèbre dans la ville (et dans le pays). Elle n’est pas située en plein centre comme on s’y attend, il faut donc inclure ce passage dans votre parcours de la ville. Je vous ajoute la localisation dans le carrousel d’image ci-dessous. J’y ajoute aussi l’envers du décor : la masse de touriste qui pose devant, autour, à côté et qui gâche un peu le moment (pourquoi vouloir absolument se prendre en photo avec les monuments qu’on visite ? Je ne comprends toujours pas !)

Prenez aussi le temps, puisque vous n’êtes pas loin, d’entrer dans le fort Kastellet et d’en faire le tour. C’est un endroit très paisible et d’une grande beauté !

On vous a peut-être déjà parlé de Christiania, ce petit territoire « indépendant » à Copenhague. L’histoire est assez intéressante puisque qu’il s’agit d’une zone « autogérée » de 1971 à 2013, formée par des hippies. Bon aujourd’hui, ça sent la fin de règne ! Le territoire a perdu son indépendance suite à incident lié au trafic de drogue et le centre du quartier est fréquenté par des dealers (la vente de drogue est légalisée à Christiania) qui interdiront de prendre des photos sur les places principales. Honnêtement, je m’attendais à quelque chose de plus beau, de plus pacifique, mais j’ai surtout ressenti de la tension, de l’insécurité et de la tristesse. Certaines maisons restent hautes en couleur, l’art est partout et on sent que Christiania a dû vivre de belles heures (mais que ce temps est révolu).

Nous n’avions pas l’intention à la base de faire le parc d’attraction Tivoli, mais au final, nous avons passé l’une des plus belles soirées de notre voyage là-bas ! C’est vraiment une expérience incroyable d’avoir un parc d’attraction aussi petit, concentré, situé en pleine ville et surtout aussi qualitatif ! L’ambiance est digne de celles qu’on nous vend trop souvent dans les films américains mais qu’on ne retrouve jamais (ou seulement dans nos fêtes foraines miteuses de place de village en France !). L’entrée coûte environ 17 €, ça peut paraître cher (car ensuite il faut acheter des jetons pour faire les attractions) mais cela vaut vraiment le détour, même si c’est simplement pour se promener !

Si vous aimez les châteaux, vous aimerez celui de Rosenborg, situé en plein centre de la ville. La visite intérieure vaut le détour, il y a beaucoup de pièces à visiter et du beau mobilier qui donnent tous deux une bonne idée de l’histoire récente du Danemark. N’oubliez pas un petit passage vers la salle du trésor !


2. Explorer la fascinante falaise de craie de Møns Klint

C’est le moment de prendre la route vers le Sud, sur l’île de Borre. Mais avant, faites si vous le pouvez un détour par le Château de Frederiksborg à 40 minutes au Nord de Copenhague. Ce château vaut le détour (surtout si vous avez beau temps) et vous aurez l’occasion d’apprendre beaucoup de choses sur l’histoire du Danemark (notamment grâce à un podcast en français téléchargeable sur votre téléphone, alors pensez toujours à prendre vos écouteurs !).

Le bon plan pour manger sur la route :

En descendant vers le sud, arrêtez-vous faire une pause déjeuner à Køge, c’est une petite ville sympathique, sans prétention avec un centre-ville adorable. L’endroit parfait pour manger tranquillement avant de reprendre la route !

Il vous reste maintenant à parcourir l’île de Borre et à explorer les falaises de Møns Klint ! Ces falaises de craies sont assez impressionnantes, surtout pour un paysage aussi plat que celui du Danemark. Si vous êtes chanceux, le soleil viendra donner à l’eau un aspect turquoise magnifique (ce ne fut pas notre cas !). Je vous conseille de longer la côte, dans un sens, puis de revenir sur vos pas pour enfin descendre au bord de la plage de galets saupoudrés de craie. Amis droneur, oubliez l’idée d’y faire voler votre drone : ils sont interdits et le vent est si fort que cela représenterait la meilleure occasion de le perdre.


3. Visiter Odense, la paisible ville natale d’Andersen

Odense est la 3ème ville du Danemark, elle est située sur l’île de Fionie (mais les îles étant reliées par des ponts aujourd’hui, on a moins l’impression d’être sur une île). C’est la ville natale de Hans Christian Andersen, auteur de la Petite Sirène, du Vilain Petit Canard, de la Princesse aux Petits Pois, de Poucette et … de la Reine des Neiges (merci Hans =_=).

Un passage dans la ville est une bonne occasion pour visiter les différentes places qui concerne cet auteur, véritable emblème au Danemark. Malheureusement, le musée actuel n’est pas vraiment satisfaisant et un nouveau musée qui promet d’être incroyable ouvrira ses portes en 2020. Il n’en reste pas moins que le billet pour le musée actuel vous ouvre les portes de 5 autres lieux dans la ville qui concernent monsieur Andersen. Cela vaut donc le coup, mais je vous conseille d’ouvrir une page Wikipédia ou d’y ajouter un complément pour trouver les informations qui vous intéressent (comme bêtement, répondre à la question « mais, il a écrit quoi ce monsieur au final ? »).

La ville a un certain charme, on y passe facilement une après-midi (une journée complète maximum, mais sans doute pas plus). Une petite promenade en longeant la rivière vous permettra de voir de magnifiques maisons et de passer un très bon moment !


4. Un peu d’Histoire avec les pierres de Jelling et un peu de Géo avec Møllehøj

Sur votre parcours jusqu’au Nord du Danemark, deux pauses s’imposent. La première, sur le trajet, vous permettra d’en apprendre beaucoup plus sur l’Histoire du pays en visitant le musée dédié aux Vikings et aux pierres runiques historiques. Après une pause à Horsens pour déjeuner, vous pourrez « escalader » le point culminant du Danemark … rassurez-vous, pas besoin d’équipement (voir explications ci-dessous !).

Le musée de Jelling est gratuit et vraiment d’une excellente qualité ! Vous en apprendrez plus sur les vikings dans un musée très interactif ! Vous pourrez aussi découvrir les fameuses pierres runiques érigées au Xe siècle et qui ont une fonction commémorative importante pour le Danemark. Petite déception de trouver les pierres sous une cabine en verre aussi peu esthétique tout de même…

Le bon plan pour manger sur la route :

Une petite pause à Horsens vous permettra de déjeuner
tranquillement tout en visitant rapidement une petite ville agréable !

La deuxième pause de ce trajet, c’est celle du point culminant du Danemark, accrochez-vous : 170 mètres de haut ! Attention au vertige ! Rien de transcendant donc, vous l’aurez compris, mais c’est surtout très symbolique pour se rendre compte du relief du pays. Pour cela, il faut se rendre à Møllehøj. La petite butte dans la forêt est un peu décevante, mais mon drone et moi-même avons beaucoup apprécié les pierres en cercle, paysage assez « cliché » des pays scandinaves !

Le bon plan pour manger sur la route :

Le soir, à la tombée du soleil, une charmante petite pause à Strandby dans le Nord permettra de savourer un super Fish and Chips au Den Blå Café (on peut attendre son plat jusqu’à 1h mais ça vaut le coup ! ) avec une petite promenade digestive sur la plage ensuite.


La Suède

Bienvenue en Suède ! Pour ce road trip, je vous propose de ne pas monter trop vers le Nord (à moins que vous disposiez de plusieurs jours supplémentaires). Pour notre part, nous sommes arrivés en ferry à Göteborg, nous sommes passés par Gränna puis nous sommes allés jusqu’à Stockholm, pour redescendre ensuite vers le sud avec une bonne pause sur l’île d’Öland avant de repartir pour Copenhague.

En Suède, notre pouvoir d’achat reste diminué mais bien moins qu’au Danemark. On comptera 15 € pour un plat principal et 7 € pour une bière ou un verre de vin. L’alcool fait partie d’un monopole d’état, il n’est jamais vendu dans un magasin autre que « Systembolaget » (attention, quand vous entrez dans ces boutiques, chaque personne présente doit être en mesure de montrer sa carte d’identité, qu’elle paie ou non le produit final).

J’ai beaucoup apprécié les paysages suédois : forêt de sapins et maisons en bois rouges, un véritable cliché (mais appréciable). Ma déception principale, c’est que les routes pour traverser le pays sont principalement des autoroutes sans charme. Impossible de passer par des chemins alternatifs, ils n’existent tout simplement pas. Du coup, moi qui pensais voir de beaux paysages en roulant, et en faisant des pauses ponctuelles, j’ai été assez déçu à ce niveau-là.


5 et 6. Göteborg et Gränna

Pour arriver en Suède, à Göteborg, nous avons pris le ferry à Frederikshavn au Danemark : 3h30 de traversée, la voiture à bord, pour un coût total de 85 €. Une fois dans le bateau, on se trouve des sièges confortables tandis qu’une étrange procession autour d’un buffet dès 9h du matin se trame sans qu’on y comprenne grand-chose !

Je n’avais pas une bonne image de Göteborg avant d’y aller, je m’attendais plutôt à une ville industrielle sans charme à vrai dire. Au final, la ville s’est avérée plutôt agréable à parcourir, notamment avec la découverte du quartier historique de Haga. C’est vraiment LE quartier à parcourir lors de votre passage à Göteborg ! Pour le reste la ville est assez moderne mais pas désagréable pour autant !

Nous avons ensuite roulé jusqu’à Gränna, le top du cliché de la petite maison en bois avec sa peinture rouge ! Un vrai plaisir de découvrir une petite ville dont la spécialité est le sucre d’orge (l’odeur dans la ville est assez envoûtante du coup).

C’est en logeant au Västanå Slott (Slott voulant dire château, vous le verrez souvent là-bas !) que nous avons pu découvrir les paysages les plus beaux et les plus calmes. En effet, la route menant au château traverse des petits villages authentiques suédois et véritablement adorables !


7. S’émerveiller devant Stockholm

Ce voyage a souvent abouti à cette question : « As-tu préféré Stockholm ou Copenhague ? ». Je ne sais pas s’il faut constamment comparer les villes parce qu’elles sont « proches ». En tout cas, c’est vrai que ma réponse est souvent « Copenhague a plus de charme et Stockholm est une ville magnifique avec une architecture plutôt luxueuse ». C’est vrai que la ville est loin du petit port qu’elle était. La croissance de la capitale suédoise a été très rapide puisque sa création n’aurait que quelques siècles (entre 600 et 800 ans).


C’est difficile de s’en rendre compte mais Stockholm est en fait composé de 14 îles, reliées entre elles par 57 ponts. Du coup, la ville flirte complétement avec l’eau au point que la carte de transport de la ville vous permettra de voyager aussi en bateau (à la manière du vaporetto en Italie !).

D’ailleurs, le métro de Stockholm vaut vraiment le détour ! C’est un endroit très artistique, avec des univers tous différents et fascinants.

Concernant la visite de la ville, je vous joins ces 2 cartes ludiques que j’ai trouvé en amont sur le site « www.les-escapades.fr ». Le quartier de Gamla Stan est le quartier central de la vieille ville. Ensuite, partant du principe que « malm » veut dire « quartier », vous comprendrez que « Sodermalm » veut dire quartier du Sud, « Normalm » quartier du Nord et « Ostermalm » quartier de l’Est.

Pour mieux comprendre la ville, nous avons fait appel à un guide privé de la société Stockholmania. Une superbe expérience qui nous a permis de comprendre beaucoup de choses en 3h (avec beaucoup de marche, certes).

Mangez comme des Vikings !

Le restaurant Aifur Krog offre une véritable expérience : celle de manger dans une ambiance de Vikings. A votre arrivée, le tavernier demandera le silence à la salle et annoncera haut et fort votre prénom et votre ville ou pays d’origine, suite à quoi la salle vous applaudira chaleureusement ! Une véritable ambiance unique, à la bougie, avec des plats d’une bonne qualité. Comptez 35 € par personne avec un plat et une bonne bière dans une véritable chope d’époque !


8. Ile d’Öland

Dernière étape, mais pas des moindre ! Ne vous laissez pas berner pas l’île d’Öland : avec ses 137 km de longueur, la parcourir demande un peu de temps. Reliée au continent par un pont de plus de 6 km, l’île est surnommées « l’île du soleil et des vents ». Elle bénéficie d’un climat assez unique en Suède, assez agréable, souvent balayée par des vents, c’est pourquoi on y trouve autant de moulins.

Pour y séjourner, nous avons choisi l’hôtel Eksgården qui propose de magnifiques appartements dans d’authentiques maisons suédoises en bois rouge. Vous pourrez y louer gratuitement des vélos (attention tout de même à bien vérifier la qualité de vos montures avant votre départ) et parcourir l’île au grès du vent. Prévoyez tout de même un petit parcours car l’île est assez grande et les distances à vélo peuvent être très longues.

Cette promenade à vélo vous donnera l’occasion de découvrir les nombreux moulins de l’île, les sublimes paysages de nature (parfois un peu aride d’ailleurs), mais aussi les quelques plages qui invitent les suédois en vacances à la baignade (testée et fraichement approuvée !)


C’est ensuite l’heure de repartir vers Copenhague pour rendre la voiture et repartir ! Si vous avez encore un peu de temps, n’hésitez pas à découvrir le sud de la Suède, notamment avec une petite pause à Malmö (que nous n’avons pas fait, faute de temps). Nous avons personnellement opté pour une petite pause autour de ce magnifique château privé, le Château de Vittskövle, dans la commune de Kristianstad (voir photo ci-dessous).

Rappelez-vous que mon parcours n’est qu’une proposition et que ce voyage est faisable dans les 2 sens. Vous pouvez aussi l’enrichir et/ou le personnaliser en choisissant de sauter une étape ou d’en rajouter une autre.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires, j’y répondrai rapidement.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Super sympa ton article ! Ça donne envie ! Nous aurions aussi fais ce voyage en été a choisir 😄

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.